Sabrina

Sabrina

< Présentation de l’association

Sabrina a toujours eu une vie saine, elle était dynamique et très généreuse.
Sabrina faisait son possible pour redonner le sourire aux autres, même malade, elle a continué à aider les autres sans jamais escompter la moindre réciprocité.
VigneJeune viticultrice (Bourgueil), elle était vraiment passionnée par son travail. Son métier c’était sa vie, sa raison de continuer, sa raison de lutter, sa raison d’avancer…
Alors qu’on lui annonçait en mai 2013 qu’elle était condamnée et que ses jours étaient comptés, elle a souhaité suivre un ultime traitement aux effets secondaires lourds pour se donner les moyens de vivre jusqu’aux vendanges.
Et quand l’heure des vendanges fut arrivée alors qu’elle était en pleine chimiothérapie le matin, elle allait vendanger l’après-midi et les jours qui ont suivi. Sabrina a réussi.
Son courage et sa force de caractère l’ont fait tenir et avancer jusqu’au bout.

Sabrina est partie le 12 décembre 2013, quelques semaines après son 33ème anniversaire, des suites d’une Tumeur Neuro-Endocrine (TNE). Elle avait un carcinome neuroendocrinien peu différencié qui est la forme la plus fulgurante de ce type de cancer considéré, encore aujourd’hui (peut-être à tort), comme rare. Le symbole de ce cancer c’est le ruban zébré.

Elle a souhaité vivre le plus normalement possible en évitant de montrer aux autres le poids de sa lutte. Elle a aussi demandé à ce que son ADN soit prélevé pour que la recherche avance et qu’un jour on puisse guérir du carcinome neuroendocrinien qui allait l’emporter sans lui laisser aucune chance d’être soignée. Sabrina a toujours gardé l’espoir malgré tout et son sourire jusqu’au dernier jour.

Voilà qui était Sabrina, celle que vous connaissiez peut-être, celle que vous découvrez aujourd’hui probablement aussi.

Yolande, Alain, ses parents
Caroline, Stéphane, sa sœur et son beau-frère
et Ethan, son neveu et filleul

 > Pourquoi ?